<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=311801&amp;fmt=gif">

Trouver le bon emplacement commercial est un défi majeur pour toute enseigne, quel que soit son secteur ou sa taille. MyTraffic vous propose l'approche et les étapes-clés pour trouver le meilleur emplacement commercial.

Prenons ici l’exemple d’un emplacement en centre-ville, au cœur d'une rue commerçante : le 36, rue du Commerce à Paris. Un franchisé d’une enseigne de burger souhaite savoir si cet emplacement commercial est pertinent pour y développer son activité.

Les étapes clés pour trouver le meilleur emplacement commercial :

1. Définir une zone de chalandise

Méthodologie:

La zone de chalandise correspond à l'aire autour d'un point de vente d'où provient la clientèle potentielle d'une enseigne. Elle doit être définie en fonction de plusieurs facteurs : la population résidente, la population active, les points d’intérêt (parmi lesquels les transports, écoles, institutions), le mix merchandising de la zone. Des éléments que vous devrez étudier de près après avoir défini votre zone de chalandise.

Avant de trouver le bon emplacement commercial, il convient donc de tracer les zones de chalandises potentielles et étudier les différents facteurs de succès évoqués ci-dessus. L’idéal est de définir la zone isochrone qui vous intéresse. Par exemple, 10mn à pied ou 5mn en voiture autour de l’emplacement commercial envisagé.

Cas pratique :

zone de chalandise emplacement commercial

Dans le cas, du 36, rue du commerce dans le 15ème arrondissement à Paris, mettons-nous à la place d’un franchisé qui veut y ouvrir un restaurant de burger moyenne gamme. La définition de la zone de chalandise va être assez rapide. Etant donné le nombre de restaurants de ce type dans la capitale, il vaut mieux définir une zone plutôt étroite. Nous partons donc sur l’analyse d’une zone isochrone à 8 minutes à pied.

 

2. Analyser les données socio-démographiques clés

Méthodologie : 

Une fois la zone de chalandise définie, le premier facteur d’analyse est la population. Tout dépend du type de population que vous souhaitez toucher avec votre local commercial.

  • Population résidente
  • Population active (bureaux)
  • Population Shopping (zones commerçantes captant du flux d’acheteurs occasionnels)
  • Population Tourisme et Loisirs

En fonction du type de population que vous souhaitez toucher, il faut analyser les indicateurs démographiques les plus pertinents (densité de population, revenu moyen des ménages, densité des actifs, âge, revenus des ménages, logements vacants, attractivité de la zone, etc.) Cette étape est cruciale afin de valider que la zone envisagée correspond bien à votre public cible.

Cas pratique :

En ce qui concerne notre activité de burgers moyenne gamme, nous sommes intéressés par une population résidente jeune et par les actifs travaillant dans le quartier.

Que nous révèle l’analyse de la zone de chalandise faite sur la plateforme MyTraffic ?

Pour la population résidente :

données socio-démographiques population résidente local

1) Densité de population forte (40 455 habitants/km²). 2) majorité de jeunes de 15-29 ans (26%), un niveau excellent car c’est la tranche d’âge qui a le meilleur potentiel pour notre activité. 3) Revenu moyen élevé. La population est plutôt aisée (autour de
40 000 euros contre 29 000 euros en moyenne en France)

Pour la population active :

données socio-démographiques population active emplacement

Les indicateurs de population active révèlent une forte densité d’actifs dans la zone isochrone de 8mn à pied autour de l’emplacement.

Correspondance : satisfaisante.

 

3. Repérer les points d’intérêts à proximité

Méthodologie : 

Pour s’assurer de trouver le bon emplacement commercial, il faut analyser les points d’intérêts de la zone (tourisme, loisir, transport, écoles…)

Si on prend l’exemple des transports, il faut s’assurer de ne pas avoir de mauvaise surprise suite à l’ouverture de votre magasin. Vous pouvez avoir l’impression d’être bien placé (après tout, vous êtes en centre-ville), mais vous pourriez vous rendre compte tardivement que l'emplacement choisi est mal desservi. Il est donc important de repérer les lieux touristiques qui amènent beaucoup de trafic.

Cas pratique :

points d'intérêts emplacement commercial

Dans le cas d’un restaurant de burger moyenne gamme, la proximité étudiante est importante. Malheureusement, la zone définie a peu d’étudiants et d’écoles. Mais la zone est dense en actifs et bien desservie par les transports avec un métro tout proche de l'emplacement.

 

4. Comprendre son environnement commercial

Méthodologie : 

Pour aller plus loin dans le choix de votre emplacement commercial, il faut aussi analyser l’environnement commercial. Où se trouvent vos concurrents ? Quelle est la densité d’enseignes dans votre secteur d’activité ?

Cas pratique :

environnement commercial

Dans notre zone de chalandise, il existe 152 commerces en restauration rapide. Il y a donc de la concurrence autour de l’emplacement, mais cette concurrence est moins dense dans la rue que nous visons, comme on peut le voir sur la carte de chaleur.

 

5. Mesurer précisément la fréquentation piétons

Méthodologie : 

Lorsque toute l’analyse de la zone est finalisée, l’élément le plus important à prendre en compte est la fréquentation piétonne. Est-ce que votre emplacement commercial est suffisamment exposé au flux piéton ? Cette donnée est compliquée à obtenir, mais cruciale dans le choix du bon emplacement commercial.

Pourquoi ? Le flux peut varier énormément d’un bout à l’autre d’une rue, voire d'un trottoir à l'autre. Il permet de vous faire une idée de la clientèle potentielle que peut toucher votre futur magasin.

Cas pratique :

flux piéton

Le flux piéton est satisfaisant sur l’emplacement : 81 394 passants par semaine de 10h à 20h. A noter cependant : on remarque sur la plateforme MyTraffic que la fréquentation piétonne est beaucoup plus attrayante en haut de la rue vers le boulevard de Grenelle
(110 571 passants par semaine)

 

Bilan : arbitrer le choix de son emplacement commercial en fonction des facteurs clés de succès

Pour trouver et choisir le bon emplacement commercial, il est crucial d’analyser un ensemble de facteurs qui seront décisifs dans le succès de votre implantation.

Aujourd’hui, le constat est clair : le flux piéton est le facteur décisif et le plus subtil dans la performance d’un emplacement commercial. MyTraffic a développé une méthodologie ultra précise et fiable de quantification du flux piéton, avec un détail de fréquentation par jour et par heure.

N’hésitez pas à nous écrire pour plus d’informations. Obtenez un point de flux piéton gratuit de notre base de données en contactant notre équipe. 

Inscription Newsletter

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Laissez un commentaire.

Inscrivez-vous à notre newsletter